UA-63987420-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Caritas Christi urget nos !

  • Allez à ma vigne

    85.St.Paul.Ste.Jeanne.d.Arc.jpgNous voici ce dimanche avec une nouvelle parabole dans le monde de la vigne. Je ne sais pas si la liturgie se met au diapason des vendanges de septembre. Dimanche dernier, les ouvriers de la vigne. Dimanche prochain, les vignerons homicides. Ce dimanche, ces 2 fils envoyés à la vigne du père.

    Plusieurs portes d’entrée à cette parabole sont possibles. On pourrait parler des interlocuteurs du Christ, ces grands prêtres et ces anciens directement visés par une parabole qui met en scène ces premiers appelés qui finalement ne font pas la volonté du Père, qui n’accueillent pas l’appel à la conversion.

    Lire la suite

  • La corde à 3 fils ne rompt pas facilement

    xP1cSqtT4PwkjmDVlMtHvBIt1zU@150x113.jpgVoici ce que je vous propose pour entrer dans les lectures de ce dimanche. J’aurais pu y entrer par le début de l’Evangile qui nous parle de l’importance d’amener un frère pécheur à la repentance et à la conversion, et de le faire avec ménagement et patience. J’aurais pu vous parler de la responsabilité dont nous parle la 1ère lecture, la responsabilité que nous avant les uns envers les autres pour les prévenir dans leur conduite mauvaise. J’aurais pu vous entretenir de l’enjeu de l’amour du prochain comme critère décisif de l’amour de Dieu, à la manière dont la 2ème lecture nous en parle. Mais voici ce verset du livre de l’Ecclésiaste : « L’agresseur terrasse un homme seul : à deux, on lui résiste. Une corde à trois brins n’est pas facile à rompre ».

    Lire la suite

  • Le Semeur est sorti pour semer...

    220px-Hortus_Deliciarum%2C_Das_Gleichnis_vom_S%C3%A4mann.JPGEt nous voici avec cette parabole du semeur que nous connaissons bien, mais si bien que cela ? Nous l’entendons avec ce commentaire, cette interprétation que le Christ en fait lui-même. Le grain tombe dans ces 4 terres différences : une qui est hostile, une qui est indifférente, une qui est versatile, et enfin celle qui est féconde.

    Je ne sais pas à quelle terre vous vous identifier naturellement, si même cette identification est facile. Je ne sais pas si vous arrivez à discerner ces différentes terres selon les moments de votre vie, ou même selon les zones de votre cœur. Sans doute, faut-il se résoudre à penser que cohabitent en nous ces 4 terres, ces 4 climats si différents quant à l’accueil de la Parole.

    Lire la suite