UA-63987420-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Homélies

  • Il n’est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime

    Lavement+des+pieds+Arcabas.jpgNous lions la suite de l’Evangile de dimanche dernier, l’allégorie de la vigne. Nous le lisons dans ce climat de Pâques, celui dans lequel nous sommes entrés il y a déjà 5 semaines. Et si l’Evangile d’aujourd’hui nous parle d’amour (11 fois de suite) et de joie, c’est parce qu’au soir de sa Passion, le Christ livre à ses disciples le cœur intime de ce qu’il vient vivre pour eux et pour nous.

    Lire la suite

  • Le Bon Pasteur donne sa vie pour ses brebis

    45959386eb3dfaaed59e75396973b43f.jpgEn ce 4ème dimanche de Pâques, nous n’avons plus de récit d’apparitions du Christ ressuscité, mais ce bel Evangile, ce bel autoportrait que le Christ nous laisse dans la lumière de Pâques. Il est le Bon Pasteur. 

    Lire la suite

  • Jésus j'ai confiance en toi

    8594b9b8fb0f8eaed0bb86053ebcacd4.jpgEn l’an 2000, le pape Saint-Paul II avait décidé que ce 2ème dimanche de Pâques serait celui de la Miséricorde Divine. Il répondait ainsi à la demande faite par le Christ en apparaissant à la jeune Faustine Kowalska religieuse à Cracovie. Nous voici donc donc appelés à contempler la Miséricorde de Dieu pour toute l’humanité, cette miséricorde qui aime, qui sauve et qui pardonne. Dans l’Evangile de ce dimanche, nous voyons le Christ ressuscité montrer ses mains et son côté, ses plaies ouvertes, d’où s’écoule cette miséricorde pour tous ceux qui s’y approcheront.

    Lire la suite

  • Ô nuit de vrai bonheur, nuit où le ciel s’unit à la terre, où l’homme rencontre Dieu

    DSC01070.JPGChères Kenza, Chloé, Juliette et Manon, voici cette nuit, ou plutôt ce petit matin que vous attendez depuis des mois. Voici cette nuit sainte de la Résurrection. Et nous voici au matin de Pâques, comme ces femmes qui viennent au tombeau. Un peu embués, un peu ensuqués, bref pas très frais. 

    Nous voici au seuil d’un jour nouveau, celui que le Christ vient illuminer de sa clarté et de sa présence. Celui où il remonte de la mort pour faire triompher la vie, ou plutôt sa vie. La nuit sainte qui ouvre enfin sur le jour.

    Lire la suite

  • Dieu nous a aimés le premier

    image_previewChères Kenza, Manon, Chloé et Juliette, vous entendez ce matin cet Evangile où Jésus guérit un aveugle de naissance. Le voilà donc cet homme, apparemment exclu de sa famille, puisqu’il en est réduit à mendier. Le voilà donc, avec tout ce qu’on peut imaginer du drame de sa cécité. Il vit continuellement dans l’obscurité. Il a pu compenser en développant les autres sens, l’ouïe, le toucher, l’odorat. Ne voyant rien du monde qui l’entoure, aucune image n’a pu se former en lui. Et voici que sans rien demander, il est approché par un inconnu, dont il avait peut-être entendu parler. Sans rien demander, sans relation avec cet homme dont il découvrira peu à peu l’identité, il est guéri.

    Lire la suite