UA-63987420-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Homélies

  • J'aime

    je-like-donc-je-suis.jpgPermettez que pour une fois, je m’arrête à la seconde lecture entendue, celle que les enfants ont justement travaillé et médité ce matin.

    Vous connaissez Facebook, le réseau social où l’on a des mis, plus que dans la vraie vie. Des amis avec lesquels on partage des articles d’actualités, le récit de sa journée ou les photo d’un coucher de soleil ou de son petit déjeuner. Et les amis en retour aiment vos publications en cliquant sur le bouton « J’aime ». Et alors quel succès quand beaucoup d’amis ou d’amis d’amis aiment ce que vous avez posté de vous. D’ailleurs on utilise l’anglais : je like, tu likes, nous likons…

    Lire la suite

  • C’était à Cana en Galilée

    12141_xl.jpg« Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana en Galilée ».

    Si vous le voulez bien, je ne vais pas vous emmener tout de suite à Cana en Galilée, mais d’abord à Paris, au musée du Louvre. Au 1er étage, se trouve une immense toile de 7m sur 10, œuvre d’un peintre vénitien du XVIème siècle, Paul Véronèse. Pour un réfectoire bénédictin, il représente les Noces de Cana. Et le thème s’enflamme : les invités sur plusieurs niveaux, des mets des vins, des musiciens, des animaux, le Christ, Marie. Et presque un peu caché au milieu de cette foule, les jeunes mariés dont on a l’impression qu’ils s’excusent d’être là. Et c’est un peu comme dans le texte de l’Evangile. On a l’impression que les époux sont absents de la fête dont ils sont pourtant les héros du jour, les personnages centraux. Où est l’époux ? Voilà une question qui va nous occuper.

    Lire la suite

  • Aujourd’hui vous est né un Sauveur

    539-vie-du-christ-3.jpgNous venons d’entendre ce chant des anges adressé aux bergers de Bethléem. Et à la messe de l’aurore, nous pourrions entendre la suite de l’Evangile, la réponse des bergers « Allons à Bethléem pour voir ce qui est arrivé »

    Pour beaucoup, en cette nuit sainte, le chant des anges et l’empressement des bergers ne diront pas grand-chose. C’est comme si l’horizon de Noël s’était restreint aux décorations dans les rues, les musiques d’ambiance, le souci des courses et du plan de table. Et on peut rester étanche à ce chant des anges et à cet empressement des bergers pour peu que d’autres chants et d’autres empressements prennent le dessus, un peu beaucoup, passionnément, à la folie.

    Lire la suite