UA-63987420-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Actualité - Page 3

  • La maxime de Hevenesi (1656-1715)

    Telle est la première règle de ceux qui agissent :

    crois en Dieu comme si tout le cours des choses dépendait de toi, en rien de Dieu.

    Cependant mets tout en oeuvre en elles, comme si rien ne devait être fait par toi, et tout de Dieu seul.

    Commentaire ici

  • Nous fêtons aujourd'hui la cité du ciel

    00110350.jpg

    Préface de la Toussaint

    Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire,
    de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu,
    Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant.

    Car nous fêtons aujourd'hui la cité du ciel,
    notre mère, la Jérusalem d'en haut ;
    c'est là que nos frères les saints, déjà rassemblés,
    chantent sans fin ta louange.

    Et nous qui marchons vers elle par le chemin de la foi,
    nous hâtons le pas,
    joyeux de savoir dans la lumière ces enfants de notre Eglise
    que tu nous donnes en exemple.

    C'est pourquoi, avec cette foule immense que nul ne peut dénombrer,
    avec tous les anges du ciel, nous voulons te bénir en chantant

  • L'amitié

     

    Resized.php?File=AL25_SELW2.jpg&h=200&q=80"C'est sans doute pourquoi, mon ami, j'ai un tel besoin de ton amitié. J'ai soif d'un compagnon qui, au dessus des litiges de la raison, respecte en moi le pèlerin de ce feu là... Je puis entrer chez toi sans m'habiller d'un uniforme, sans me soumettre à la récitation d'un coran, sans renoncer à quoi que ce soit de ma patrie intérieure. Auprès de toi j' n'ai pas à me disculper, je n'ai pas à plaider, je n'ai pas à prouver... Au dessus de mes mots maladroits, au dessus des raisonnements qui peuvent tromper, tu considères en moi simplement l'homme... Moi qui éprouve, comme chacun, le besoin d'être reconnu, je me sens pur en toi et vais à toi. J'ai besoin d'aller là où je suis pur... Mon ami, j'ai besoin de toi comme d'un sommet où l'on respire."

    Trouvée dans un livre d'Anselme Grün sur l'amitié, il y a cette citation d'Antoine de St Exupéry, dans une lettre à son ami Léon Werth à qui il a dédicacé le Petit Prince.