UA-63987420-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dijon et sa région - Page 2

  • 5 janvier 1477- 5 janvier 2008

    bataille_Nancy.jpgL'histoire se passe au matin du 5 janvier 1477. Après plusieurs jours de combat aux portes de Nancy, les armées de Bourgogne sous la tête de Charles le Téméraire et celles de Lorraine avec René II, se retirent après un ultime combat. Le téméraire semble introuvable dans la brume du matin. On fait le recensement des corps tombés. Soudain l'anneau ducal au doigt d'un cadavre attire l'attention. Le Téméraire est tombé et avec lui les rêves du lointain croissant d'or, de Bourgogne en Flandres.

    Bons princes, le duc et la cour de Lorraine lui font l'honneur des pompes funèbres. La Grand'Rue pavée de noir (il en reste encore devant la maison où fut déposé le corps du duc de Bourgogne) ; l'hommage des corps constitués, enfin les funérailles à Bruges.

    Les lorrains y verront lontemps la protection de Notre-Dame de Bonsecours devant la statue de laquelle ils ont campé et prié les jours précédents. Le souvenir en restera, jusqu'en 1766, où ils leur faudra bien un jour finir par devenir français. C'est la ruse de l'histoire, aurait dit Hegel ! Sans rancune...

    suisse-charles-corps-v.jpg
  • Vézelay en novembre

    vezelay.jpgLa vie nous apporte des relations, des connaissances, des camarades (quelles qu'en soient les sections) et... des amis. Rien n'est plus doux que l'amitié. Elle est véritablement un don. Déjà Aelred de Rielvaulx au XIIème siècle en parle comme d'une touche de la bonté de Dieu à notre égard :

    Un ami, c'est comme le gardien de l'amour ou selon d'autres avis, un gardien de l'âme elle-même; car mon ami doit être le gardien de notre amour mutuel ou plus exactement le gardien de mon âme elle-même, de sorte qu'il en préserve les secrets par son silence à toute épreuve, qu'il soigne le mieux possible et supporte ce qu'il verra en elle de défectueux, qu'il se réjouisse avec son ami qui est dans la joie, qu'il s'attriste avec lui quand il est dans la peine et qu'il considère comme sien ce qui concerne son ami. (Traité de l'amitié spirituelle, Livre 1, 20)

    Il en est beaucoup que nous étreignons en affection sans pour autant les admettre comme confidents, or c'est principalement en cela que consiste l'amitié : dévoiles tous ses secrets et ses projets. Voilà pourquoi le Seigneur a dit dans son évangiles Je ne vous appelle plus serviteurs mais amis , ajoutant le motif qui les rend digne du nom d'amis parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père Et ailleurs il dit : Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Par ces paroles comme le dit Ambroise "Le Seigneur nous a donné l'archétype de l'amitié : accomplir la volonté de notre ami, lui faire nos confidences, lui ouvrir notre coeur et ne rien ignorer de ses secrets à lui. Montrons lui le fonds de nous-même car un ami ne cache rien s'il est véritable, il épanche son âme comme le Seigneur Jésus épanchait les mystères de son Père" (Idem, Livre 3, 83)

    A quand le prochain passage à Vézelay ? Amitiés aux amis...

     

  • Chevaliers de la table ronde...

    6f4bc274-a660-11dd-adba-256d16a54e6b.jpgUn article du Figaro de ce jour (bonjour la grève des NMPP !) donne un article qui bouleverse quelques idées reçues. Les faits sont donc là. A votre santé !

    Bonne lecture aux bourguignons (natifs ou d'adoption)